Une bande dessinée  de la vie de César Franck  Victor Weller A paraître

La vie de Franck en quatre grands points

César Franck fut perçu comme la figure de proue de la musique française de la seconde moitié du XIXe siècle. Le rayonnement de son enseignement fut considérable. Entre spiritualité et sensualité, il laisse une œuvre au caractère énigmatique et d’une irrésistible force de séduction.

César Franck

1822-1890

Commémoration

9-11 décembre 2022

Basilique Sainte Clotilde, Paris VII

La composition

César Franck a laissé un corpus d’œuvres écrites pour divers instruments et types de musique : l’orgue, l’harmonium, la musique instrumentale, vocale, de chambre, le piano, l’oratorio, l’opéra, la voix et la liturgie. Compositeur ayant forgé très tôt son propre style, il possédait une pensée artistique originale qui fut très novatrice. Trouvant ses inspirations chez les compositeurs germaniques comme JS. Bach, F. Mendelssohn, F. Schubert ou L. Van Beethoven, il renoua également avec la tradition de la musique d’orgue française qui avait disparu avec la Révolution Française. Ses 3 Chorals pour orgue restent sans doute l’apothéose de son travail acharné de compositeur.

L’improvisation

Franck fut un improvisateur hors pair. Il tenait beaucoup à cette discipline qu’il enseignait avec rigueur à ses élèves au conservatoire et il la pratiquait lui-même chaque dimanche sur son orgue de Ste- Clotilde. Nombreux furent ses élèves qui se donnaient rendez-vous le dimanche pour l’écouter à Sainte-Clotilde. Il savait laisser aller son imagination et son inspiration musicale, prenant tantôt des thèmes religieux, tantôt des thèmes profanes. Lire plus…

Sainte-Clotilde

Au centre d’une carrière musicale aussi riche prenait place « son » orgue de Sainte-Clotilde qu’il tenait chaque dimanche pour la grand-messe et les deuxièmes vêpres de l’après-midi. Conçu par Aristide Cavaillé-Coll en 1859 qui a signé ici un de ses plus beaux orgues, Franck admirait ses timbres orchestraux et sa facture. En effet, la conception de l’instrument de Sainte-Clotilde était totalement novatrice avec entre autres sa disposition des plans sonores qui donnait un son très lointain au Récit-Expressif et une présence particulièrement vive au clavier de Positif , lequel est en quelque sorte un deuxième clavier de Grand-Orgue.

L’enseignement

Succédant à François Benoist en 1872 à la chaire de la classe d’orgue du Conservatoire de Paris, il avait un très grand talent pour l’enseignement. Formant de nombreux élèves à l’orgue, à l’improvisation et à la fugue, il savait encourager ses élèves et se montrer affable tout en demeurant sévère sur la qualité de l’enseignement et le travail fourni par les élèves qui devinrent rapidement des amis. Bien souvent, l’enseignement se poursuivait à son domicile du Boulevard St Michel où il les recevait, créant ainsi un véritable cénacle.
© 2022 L’ équipe du Grand-Orgue de Ste Clotilde

César Franck

1822-1890